Rites

Le groupe a ses rites : fêtes d’anniversaire, de Noël, vacances à la mer,… qui jalonnent sa vie.  Priver le groupe de ses rites serait supprimer quelque chose à quoi il s’attend.  Changer un rite, c’est perturber le groupe, le priver de ses repères ; même changer l’endroit des vacances à la mer doit être préparé, expliqué…

Nous avons tous des rituels pour nous aider à vivre.  Chacune des personnes autistes a elle aussi des rites qui lui sont propres, qui jalonne sa journée : son lever, son repas, ses activités, son coucher.  Il est important de respecter ces rites.

L’éducateur ne peut changer ni la structure ni les rites selon son gré.  Ils sont la propriété et les repères de la personne autiste qui se sent elle en sécurité, quelque soit la personne qui est devant elle.  Seuls les structures, cadres et rites constituent des repères sûrs et protecteurs, parce que constants par eux-mêmes.

Nous notons :

  • La traditionnelle fête de Noël qui réunit le personnel et les résidents autour d’un bon repas, dans une ambiance chaleureuse de fête.
  • Le réveillon de Noël, le jour de Noël, le réveillon de Nouvel an et le Nouvel an sont des jours de fêtes où les résidents et les éducateurs partagent un bon repas dans un esprit de fête.
  • La journée porte ouverte annuelle en septembre où les membres du personnel, les résidents et les  familles se retrouvent autour d’un barbecue au cours d’une journée festive.
  • Les vacances annuelles : certains résidents sont partis à Corfou d’autres font des séjours de plusieurs jours en Ardennes, à la mer, en France, etc.
  • Fête d’Halloween : repas chinois réunissant l’ensemble des résidents et l’équipe de Bellerive.
Publicités